Project PAN

Projet PAN  (Plan d’action national d’intération)

Le vieillissement actif au Luxembourg: Besoins des résidents luxembourgeois et non-luxembourgeois et leur participation et non-participation aux activités offertes par les différents services (VAL)

Le projet PAN, financé par le Ministère de la Famille et de l’Intégration, sera mené en collaboration entre l’université de Luxembourg et le RBS-Center fir Altersfroen. En tant que chef de projet, l’uni.lu est responsable de la gestion du projet, ainsi que des aspects théoriques et conceptuels, tandis que le RBS Center fir Altersfroen fait le lien avec les partenaires du terrain et assure la mise en place d’une formation.

La forte immigration ces dernières décennies a changé la démographie au Luxembourg. Le but de ce projet est de gagner (a) une meilleure compréhension des besoins des personnes âgées entre 50-70 ans, en identifiant, entre autre, les besoins spécifiques des migrants âgés, et (b) de cerner les attentes actuelles dans le contexte du vieillissement actif. S’y ajoute – une meilleure connaissance des facteurs qui empêchent respectivement facilitent les personnes âgées (50+) de participer dans le cadre du vieillissement actif et d’accéder à l’offre professionnalisée, comme par exemple Club Senior, Chambre des salariés, formation continue pour seniors, services senior, etc.

Méthodes

Le projet se déroule en deux étapes:

a. Un sondage quantitatif au niveau national vise les personnes âgées de 50 à 70 ans: Les participants seront interrogés par un questionnaire standardisé qui sera développé par les partenaires de projet ensemble avec un groupe de pilotage. La collection des
données sera effectuée par un institut de sondage (pour garantir une accessibilité à toute personne intéressée, la participation se fera en ligne et par téléphone). Ce sondage nous donnera un aperçu général et différentiel des activités des personnes
cibles et de leurs besoins.
b. Des
entretiens qualitatifs sont menés en parallèle au niveau des communes présélectionnées. Afin d’identifier les besoins spécifiques, les facteurs facilitateurs et/ou inhibiteurs relatifs à la participation (à l’offre dans le contexte du vieillissement actif
décrit ci-dessus) des personnes de 50 à 70 ans. En particulier, il s’agit d’identifier des profils de besoins spécifiques tout en respectant la diversité et l’hétérogénéité des différents groupes de personnes. En tenant compte des perspectives réciproques, le
projet vise d’autant plus, de réduire les obstacles pour faciliter l’inclusion des différentes personnes dans les activités communes.

Le projet vise à dresser un échantillonnage équilibré par rapport aux critères de localisation (Nord-Sud, rural-urbain). D’autant plus, et en parallèle, quatre à cinq communes présélectionnées vont être impliqués plus profondément dans l’élaboration et l’exécution du projet.

La plus-value du projet pour ces communes présélectionnées au niveau de la partie quantitative: Cette étude renseignera sur les futures stratégies et vise, avant tout, à établir et approfondir une base de données des besoins (dans le cadre du vieillissement actif) des seniors (personnes âgées de 50+ ans) en vue d’une population hétérogène et diversifiée, sujette à une évolution constante, afin de faciliter leur intégration et de promouvoir la cohésion sociale au Luxembourg. La transmission des résultats à d’autres communes, ainsi qu’une expansion de l’étude, sont prévues dans un deuxième temps.

La durée du projet est de 9 mois, du 1er septembre 2020 au 31 mai 2021. Une prolongation est accordée jusqu’au 31 août 2021.